L’école intercommunale a œuvré pour la biodiversité

L’école intercommunale a œuvré pour la biodiversité

Dans le cadre de la GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), les élèves ont planté le vendredi 22 mars, des haies dans une parcelle, le long du «Plaetzerbach », cédée par les agriculteurs au SDEA.

Pour l’arrivée du printemps, en relation avec la commune de Wiwersheim, les enfants de l’école, de la grande section au CM2, accompagnés de leurs enseignants et de parents d’élèves ont planté des haies dans la parcelle bordant « Le Plaetzerbach ». Par ces travaux, ils ont aussi contribué à la renaturation de ce cours d’eau, affluent de la Souffel. Ce terrain de 90 ares avait été préparé par les deux employés communaux pour recevoir les plantations, 300 arbustes ont été offerts par la Fédération des Chasseurs. Les élèves ont mis en place des haies, sureau, arbousier, cornouiller, églantier, fusain, sorbier et posé des manchons contre les chevreuils.
Une autre action pour la nature a été initiée par deux enseignantes Christine Sanchez et Hélène Bechtel, en relation avec Claire Flambard de l’association Saumon-Rhin qui a remis aux élèves des œufs de saumon, pour les élever et les relâcher ensuite dans le Rhin. La veille de l’opération plantations, ils se sont rendus à Gambsheim pour les rendre à leur milieu naturel, et visiter la passe à poissons.

Josiane KUHN

plantation arbres2

plantation arbres1

A l’arrière du miscanthus et à l’avant des cultures mellifères

Cette renaturation consiste à reconquérir la qualité de l’eau du Plaetzerbach, affluent de la Souffel, et aussi à participer à l’objectif Souffel 2027 dont le but est de réduire le niveau des polluants agricoles.
Ce partenariat avec les agriculteurs exploitants les parcelles riveraines des cours d’eau nous permet d’implanter des couverts végétaux (biodiversité) qui ne seront plus fertilisés et traités en pesticides ou autres fongicides. La mise en place du dispositif, entre les agriculteurs et les autres instances a pu se faire dès le printemps dernier sur une surface de 9 ha, et 6 ha supplémentaires se rajouteront en 2019 sur notre ban communal, tout cela pour une première période de 6 ans.

Nous pouvons nous féliciter d’être des pionniers dans ce domaine dans le Kochersberg. Cela a été possible grâce, comme cela a été dit, aux agriculteurs mais aussi à des élus impliqués dans cette action.
Ensemble, nous avons réussi à faire un peu de place à la nature, près de chez nous.
Insectes de toutes espèces, oiseaux, petite faune sauvage, trouveront ainsi des lieux de quiétude propices à leur reproduction.
Cette action pour la nature a aussi un rôle pédagogique avéré. Ainsi qu’au printemps toutes les classes de notre école ont participé aux plantations de haies (troènes…), de miscanthus, cornouillers, sureaux charmille ainsi que des charmes. Cette journée était organisée par la commune, la Fédération des chasseurs du Bas-Rhin et le Fond Alsace de restauration du biotope (FARB).